dimanche 1 novembre 2009

Homme cherche femme

Mon ami Bertrand B. a fait la rencontre d'une amoureuse potentielle. Ils se sont croisés pour la première fois hier pour un café d'après-midi. Enrhumée, après deux journées alitée à ingurgiter du Néo-Citran, elle affirme ne plus être contagieuse et tient mordicus à être présente au rendez-vous. Persuadé qu'il est dans la mire du gros méchant H1N1, Bertrand s'est juré de traîner une mini-bouteille de Purel et de refuser tout partage de ses ustensiles avec la promise. Si d'aventure elle insistait pour partager une bouchée, il l'enverrait chier, tout simplement. C'est direct mais ça ne laisse aucune place au compromis. Elle pourrait être insultée et quitter précipitamment. Soit... La santé prévaut.



Mets-toi z'en plein la gueule si vous décidez de frencher, lui ai-je recommandé.



La rencontre fût fort agréable. Ils se sont laissés au coin de Mont-Royal et Jeanne-Mance et, au moment de la bise sur les joues et du "c't'ait l'fun, on remet ça?", ils se sont tous les deux empêtrés dans la direction que la tête doit prendre pour atteindre la joue et finalement ce sont les lèvres qui se sont rencontrées...Oups!!! Elle a le rhume. Merde! Je vais le pogner c'est sûr.

L'instant fatidique aura duré à peine deux secondes. Juste assez de temps pour réaliser que ses lèvres étaient délicieuses.

*******

un baiser furtif peut mener droit au lit...

Aucun commentaire: