samedi 16 janvier 2010

En d'autres mots - Patrice Desbiens

Quand on est à court, cinq courts poèmes de Patrice Desbiens:


WCW

William Carlos
Williams
viens chercher

ta barouette
rouge

On est
tannés

de s'enfarger
dedans

câlisse

*****


En bas
devant la maison
la mort nous attend
dans son char.

Elle s'endort sur le klaxon

*****

[memeto] (1)

Ma maison est
la mémoire.
Les chambres sont
préoccupées par des
miroirs qui ne
réfléchissent plus.

*****

Char


Ça fait tellement
longtemps que
je suis en ville
que je me prends
pour un char.

Je roule sur les
fesses.

Entre le
feu vert et le
feu jaune

je rougis.

*****

11/09/06

C'est l'anniversaire
de personne.

Le seul bruit
qu'on entend

c'est le vent
et

ce qu'il y a
dedans.

*******


Tirés de:

Un pépin de pomme sur un poêle à bois, Prise de parole 1995
désâmé, Prise de parole 2005
[dekalaz], Prise de parole 2008
En temps et lieux, L'Oie de Cravan 2007


*******

2 commentaires:

Carl Poulin a dit…

Un balcon se détache
du bloc-appartement
de l'autre bord de la rue
et s'écrase sur le gazon
comme un désastre aérien

Est-ce que ceci pourrait être
l'avant-garde de
quelque chose d'essentiel?

Patrice Desbiens, L'espace qui reste (1979)

Jo a dit…

tchin-tchin, monsieur