jeudi 1 avril 2010

Pneu sur le plat (résurrection du Bridgestone)

Honk if you love Jesus
Si je le fais, ils vont penser que j’aime Jésus. C’est pas que jeul aime pas mais jeul connais pas. Mais là, question de sécurité civile, pas le choix, je klaxonne fermement avec beaucoup d'attitude, en pressant fort et longtemps, pour ne pas avoir l’air trop sympathisante; pour qu’ils comprennent que mon honk n’est surtout pas un hymne au partage de notre foi commune.  En clair, je ne veux pas qu’ils soient contents.  J’échoue lamentablement.  La famille de sept New Born Christians sort sa tête de monstre à sept têtes pour m’envoyer un « Praise the Lord » des plus sentis. Plus prévisible que ça, tu meurs crucifié.

-C’est pas vraiment à cause de votre sticker, simplement pour vous dire que vous avez un pneu crevé.
-Praise the Lord.  Alleluia. It's God's will...

Bon, correct, Praise the Lord, si vous y tenez... Pour embellir votre quotidien, il vient justement de vous faire passer sur un clou à bois de six pouces de long … Misère…Arrangez ça comme ça vous chante mais j’ai pas l'impression qu’il va descendre installer le cric pour vous; la robe longue et les cheveux fixés par une couronne d’épines : pas l'uniforme l'idéal...
You know what i mean, guys ? Not convenient, my brothers…

-Bougez pas d'ici.  I'll stop by the next garage to send you a tow truck, OK?
-Yes please, God bless you.

Mine de rien, je viens de parler en langue étrangère et mettre en pratique une volonté du gars sur le bumper sticker : Aide ton prochain.



********

Aucun commentaire: