dimanche 5 décembre 2010

demande légitime


permis 
     qu'un corps
     étranger
     se dessine
un ton
des ondes
      une manière
      de voir
un air
d'allié
      une façon de trahir
      l'armure scrupuleuse
      derrière des paupières de dentelles
une grande beauté
      cachée malhabile
      sous l'impudique
      drap de la marée basse
                         les pieds dépassent
permis
      les nuages à la pelle
      les châteaux de sable
      la vie en rose 
      et les fleurs bleues 
permis
      le voeu
      qu’un jour
      un seul
      un seul
      se prenne à son jeu

7 commentaires:

Nöslen "feed mig" Gustafsson a dit…

On peut douter de vos origines islandaises. Et votre teint est fort probablement un peu moins vert que sur la photo.

En revanche, quand vous vous y mettez, vous avez une très belle plume!

Normandottir a dit…

Ben, merci bien !
Quant à mes origines islandaises, veuillez relire attentivement le texte de présentation de mon profil en vous attardant particulièrement au tout premier mot ...
Et vous Noslen Gustaffson, avec un nom pareil vous êtes Campivalencien je suppose?
Pi le vert, vous aimez pas? C'est mon look de poisson d'aquarium. Trouvez pas que j'ai un bel oeil de merlan?

Nöslen Gustafsson a dit…

Campivalencien? Votre GPS vous aura sans doute trompé sur mon compte. En fait, j'ai décidé de me donner des airs suédois pour mieux me fondre dans votre décor.

Par ailleurs, étant moi-même quelqu'un qui se représente comme l'invisible jardinier nourrissant une plante carnivore, je ne peux qu'apprécier votre photographie stylisée!

Normandottir a dit…

Ah bon ?!? C'est une plante carnivore? Ben oui! Y'a une tite feuille sur la tige, gard' donc. Je voyais un genre d'anaconda. Oh....je suis déçue.... :)

Nöslen Gustafsson a dit…

Anaconda, plante carnivore, même combat: les deux ont de féroces appétits, et c'est l'essentiel.

Mais puisque nous voilà ici, à discuter de choses et d'autres, permettez-moi de vous demander: y a-t-il quelque signification occulte derrière cette union entre le mesclun, les icebergs amalgamés et l'Islande prétendue?

Mon hypothèse: la salade. Le mesclun, la laitue iceberg, la salade islandaise (une salade de poisson)...

Dites-moi, la salade aurait-elle des vertus poétiques?

Joanna Normandóttir a dit…

Vertus poétiques? Attendez que j'ajoute des fleurs comestibles dans mon assiette. On m'offrira une job de rédactrice en chef dans une cie de cartes de souhaits...

J'ai commencé ce blogue sans trop savoir où j'allais mais je savais que ce serait un peu n'importe quoi ! J'ai choisi une photo de la mer agitée à Vik en Islande et j'ai écrit ceci :

Mesclun : Amalgame d'iceberg(s), allusion à ces petits iceberg zen sur l'eau limpide du lagon de Jokulsarlon qui vivent ensemble mais séparés, comme les "post" qui feront partie de ce blogue.

alors comme iceberg est aussi une variété de laitue, ben v'là le lien avec une salade mesclun, composée de plusieurs éléments verts, différents mais réunis dans un même bol...Le bol étant le blogue, le blogue étant Mesclun, Mesclun étant Joanna Normandottir, Joanna Normandottir étant moi (sous le pseudo, vous l'aurez deviné), moi étant le poisson à la face verte.
Ma foi, on pourrait croire que je m'approche d'un concept...

Membre Viril a dit…

It's a nice poem! And a nice photo! Congratulations! :D